Le banquet de la Louve inauguré à La Louvière : “C’était une formidable expérience”

Les autorités communales ont en outre mis sous clé une capsule temporelle qui ne sera ouverte qu’en 2069, pour les 200 ans de la Ville.

Thomas Donfut
L'oeuvre a été placée à proximité du musée Kéramis.
L'oeuvre a été placée à proximité du musée Kéramis. ©Thomas Donfut

En janvier dernier, 70 artistes amateurs louviérois ont mis la main à la pâte pour préparer le banquet de la Louve, des mets concoctés par l’artiste renommée Françoise Schein. Le temps d’une après-midi, chacun a préparé auprès de l’artiste un petit plat, une spécialité louviéroise, qui ont ensuite été disposés sur une table de dix mètres de long placée à proximité du Musée Kéramis. “Pour créer cette œuvre, j’ai dû travailler sur trois plans : passé, présent et futur”, révèle l’artiste. “Passé car, personnellement, mon père a travaillé dans les charbonnages non loin d’ici. Présent, avec un travail collectif et futur pour la capsule temporelle qui ne sera ouverte que dans 50 ans.

Le Banquet de la Louve est un lieu de partager que les Louviérois pourront s'approprier.
Le Banquet de la Louve est un lieu de partager que les Louviérois pourront s'approprier. ©Thomas Donfut
Le Banquet de la Louve est un lieu de partager que les Louviérois pourront s'approprier.
Le Banquet de la Louve est un lieu de partager que les Louviérois pourront s'approprier. ©Thomas Donfut

Capsule temporelle

Une capsule temporelle, le “Mystère de la Dot” qui devait normalement être placée en 2019 pour les 150 ans de la Ville de La Louvière et qui contient une œuvre inédite à laquelle ont également contribué des Louviérois. “C’est assez spécial ce qu’on nous a demandé de faire”, explique Catherine Degauquier qui a participé à l’élaboration du banquet de la Louve. “On nous a demandé d’enregistrer une petite capsule vidéo. L’idée était de laisser un message pour l’avenir. J’ai évoqué aussi le passé industriel de la ville mais aussi les enjeux écologiques du futur. L’assiette que j’ai réalisée pour le banquet est inspirée d’un poème surréaliste de Marcel Lefrancq. J’espère que dans 50 ans, on ne l’aura pas oublié.

Le Banquet de la Louve est un lieu de partager que les Louviérois pourront s'approprier.
Le Banquet de la Louve est un lieu de partager que les Louviérois pourront s'approprier. ©Thomas Donfut
Le Banquet de la Louve est un lieu de partager que les Louviérois pourront s'approprier.
Le Banquet de la Louve est un lieu de partager que les Louviérois pourront s'approprier. ©Thomas Donfut
Le Banquet de la Louve est un lieu de partager que les Louviérois pourront s'approprier.
Le Banquet de la Louve est un lieu de partager que les Louviérois pourront s'approprier. ©Thomas Donfut

Durant les 50 prochaines années donc, la capsule temporelle sera conservée au Mill et ne sera ouverte qu’en 2069 pour le bicentenaire de la Cité du Loup. Le Banquet des Loups constituera le lien entre le présent et le futur. “On veut en faire un espace de vie, intégrer une œuvre artistique dans le paysage louviérois”, commente Laurent Wimlot, échevin de la Culture. “Il s’agit d’un projet basé sur la mémoire de La Louvière. C’est le côté participatif du projet qui a retenu l’attention du jury.

Ce samedi, alors que les festivités liées à la journée du louviérois battaient leur plein, de nombreux artistes amateurs ont participé à l’inauguration de la table du Banquet des Loups. En espérant que, d’ici 50 ans, elle sera encore debout !

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...