Disney+ fait son Stranger Things: des personnages attachants et une touche française

Parallèles sur le service de streaming Disney+ essaie de marier le meilleur des films des années 80 et des séries Netflix Stranger Things et Dark. C’est la deuxième production française de la plate-forme de SVOD américaine.

Georges Lekeu
Disney+ fait son Stranger Things: des personnages attachants et une touche française
Dans la série Parallèles, quatre ados sont séparés de force et projetés dans des dimensions différentes. ©Disney +

Parallèles, la deuxième production française du service de streaming Disney+, sépare quatre amis d'enfance et les catapulte dans des dimensions… parallèles. Le choc est double pour Bilal. L'adolescent se réveille dans un corps d'adulte.

Injectée dans le catalogue ce mercredi 23 mars 2022, la série (6 épisodes) s'aventure généreusement sur le terrain du fantastique. Stranger Things et Dark (Netflix) ne sont pas loin.

Une histoire à hauteur des personnages

"Je voulais vraiment raconter une histoire à hauteur d'adolescents, dont la ligne directrice soit assez simple, témoigne le créateur et scénariste du feuilleton, Quoc Dang Tran (Marianne, Nox). Pas simpliste, simple. Que ce soit complexe, mais pas compliqué. Compliqué, c'est quand on fait des détours qui ne servent à rien. Il faut que le mystère soit là, que l'on se pose des questions et que l'on ait assez d'énergie pour suivre le récit."

+ La bande-annonce de la série Parallèles sur Disney+:

"Cette histoire, poursuit Quoc Dang Tran, je l'ai écrite pour l'adolescent de 14 ans que j'étais et l'adulte que je suis aujourd'hui. Surtout, c'est une sorte d'hommage à la fiction des années 80, une décennie absolument incroyable pour tout qui était adolescent ou jeune adulte à l'époque. Les Steven Spielberg, Georges Lucas, Robert Zemeckis, Richard Donner et compagnie ont vraiment créé des films et des fictions pour ces publics-là. Moi, mes références pour Parallèles, c'était plus particulièrement Stand by me, Les Goonies et Big. C'est comme ça que j'ai construit la série."

Un acteur de la série Clem au casting

Dans ce récit qui bascule régulièrement d'une dimension à l'autre, Thomas Chauvel (Clem, saison 9) incarne Sam, 15 ans. Dévoué, fidèle en amitié, son personnage est rapidement parachuté dans une réalité où son frère Victor et son amie Romane sont portés disparus. Son compagnon d'infortune: Bilal version adulte. "Le fantastique est un de mes genres préférés depuis que je suis tout petit, s'enthousiasme le comédien. Ce que j'ai regardé est essentiellement américain. Du coup, je trouve ça cool d'amener notre touche française et de s'approprier le genre à notre façon."

 Le personnage de Sam (Thomas Chauvel) est rapidement confronté à la version adulte de son ami Bilal (Omar Mebrouk).
Le personnage de Sam (Thomas Chauvel) est rapidement confronté à la version adulte de son ami Bilal (Omar Mebrouk). ©Disney +

"Au départ, confesse Thomas Chauvel, je n'étais pas du tout au courant que le projet serait international, je l'ai appris pendant le tournage". En ligne de mire: une diffusion à l'échelle planétaire et une audience potentielle de 129,8 millions d'abonnés.

"Le moment où j'ai réalisé que c'était une production à vocation mondiale, renchérit Omar Mebrouk (Bilal adulte), c'est la première fois que j'ai vu la bande-annonce américaine. J'ai été très étonné de la voix charismatique du monsieur qui me double. Là, on prend conscience de l'envergure. Je n'arrive pas encore à réaliser qu'on est diffusé dans autant de pays."

Les plus consultés depuis 24h