Affrontements et dégradations lors d’une manifestation anti-pass à Montpellier

Une manifestation anti-pass réunissant selon la police quelque 2.500 manifestants dans le centre de Montpellier (France) a été marquée samedi par des dégradations et des affrontements, a constaté un journaliste de l’AFP.

Affrontements et dégradations lors d’une manifestation anti-pass à Montpellier

Plusieurs vitrines ont été cassées, dont celles de deux banques, et des poubelles incendiées, par une partie radicalisée des manifestants, selon la Direction départementale de la sécurité publique (DDSP) de l’Hérault.

Au total cinq personnes ont été interpellées a-t-on appris dans la soirée de source policière.

Prises pour cibles par des jets de projectiles venant de manifestants, les forces de l’ordre ont répliqué en utilisant à plusieurs reprises des gaz lacrymogènes, devant la préfecture de l’Hérault et place de la Comédie, pour disperser la foule.

La situation est restée tendue jusqu’à la fin de l’après-midi, avec "des groupes épars (qui) continuaient de semer le trouble", "plusieurs centaines de personnes" selon la police.

En milieu d’après-midi, les forces de l’ordre avaient dû détourner la circulation pour empêcher les véhicules de se diriger vers le centre-ville, avait constaté l’AFP.

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

Les plus consultés depuis 24h