"Un point commun: ce ne sont pas des malades mentaux"

Le psychiatre belge Samuel Leistedt a réalisé l’examen de plusieurs accusés du procès de Paris. Pour lui, la durée de l’examen n’a pas d’incidence sur la qualité du rapport final.

Interview : Emmanuel Huet

Samuel Leistedt, vous êtes médecin psychiatre spécialisé dans les comportements violents et le terrorisme. Une expertise d’un peu plus de 2 h pour analyser le profil de Salah Abdeslam, cela vous semble suffisant?

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.