Coronavirus: Macron dit vouloir "emmerder" les non-vaccinés

Emmanuel Macron a affirmé mardi vouloir "emmerder" les non vaccinés alors que les députés ont repoussé à 16 ans contre 12 auparavant le seuil exigé pour le pass vaccinal, afin d’apaiser des débats engagés dans une ambiance électrique.

Coronavirus: Macron dit vouloir "emmerder" les non-vaccinés

"Les non-vaccinés, j’ai très envie de les emmerder. Et donc on va continuer de le faire, jusqu’au bout. C’est ça, la stratégie", a-t-il clamé dans un entretien au Parisien.

La modification a été adoptée à la quasi-unanimité -386 voix pour, deux contre – lors de l’examen en première lecture au Palais Bourbon du projet de loi instaurant le pass vaccinal.

Le compromis sur cette question touchant à la vaccination des mineurs, qui avait fortement contribué à crisper le débat, s’est fait autour d’un amendement de la socialiste Cécile Untermaier, sous-amendé en séance par le gouvernement.

L’amendement socialiste prévoit "de ne pas appliquer le pass vaccinal pour les mineurs âgés de 12 à 15 ans mais de maintenir le dispositif actuel du pass sanitaire pour ces mineurs".

Ainsi, le pass vaccinal ne serait appliqué qu’à "l’âge à partir duquel un mineur peut se faire vacciner contre le Covid-19 sans l’accord parental", soit 16 ans.

Le climat consensuel pour amender le texte initial du gouvernement a tranché avec l’atmosphère conflictuelle qui avait prévalu lors du début de l’examen du texte la veille, marqué par un vote dans la nuit refusant la poursuite des débats.

Les oppositions avaient raillé l’incapacité de la majorité d’être présente en nombre suffisant dans l’hémicycle pour éviter ce "camouflet", et dénoncé une absence de volonté de dialogue du gouvernement.

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

Les plus consultés depuis 24h