Procès des attentats: Oussama Atar, le chef des attentats, avait pigeonné des politiciens belges

Oussama Atar avait bénéficié de soutiens politiques et associatifs en Belgique afin d’être libéré en Irak. Le Belge deviendra ensuite le coordinateur des attentats de Paris et Bruxelles.

Emmanuel Huet
Procès des attentats: Oussama Atar, le chef des attentats, avait pigeonné des politiciens belges
Une conférence de presse était organisée en 2010 pour faire libérer Oussama Atar. Autour de la famille, on retrouvait les avocats Lurquin et Gutalsar (avocat aujourd’hui de Sofien Ayari). ©D.R.

Son absence pèse immanquablement sur le procès des attentats de Paris. rares sont les audiences où le nom d’Oussama n’est pas prononcé. Né en 1984, ce Belge fils de parents marocains et résidant à Laeken avait gravi les échelons de Daech au point d’y mener la section OPEX, en charge des attentats à l’étranger.