Eric Zemmour en défenseur des femmes au JT de TF1: "Je ne suis plus le journaliste, je suis le candidat à la présidentielle" (vidéos)

Références à de Gaulle, Joséphine Baker en exemple d’intégration "à la française", défenseur des femmes et de la culture française: Eric Zemmour était l’invité du JT de TF1, où il s’est mué et positionné en véritable candidat à la présidentielle française.

Eric Zemmour en défenseur des femmes au JT de TF1: "Je ne suis plus le journaliste, je suis le candidat à la présidentielle" (vidéos)
Eric Zemmour était l’invité du JT de TF1, où il s’est mué en véritable candidat à la présidentielle française ©Capture d’écran — TF1

Après des mois de flou, Eric Zemmour a officialisé sa candidature à l'élection présidentiellefrançaise de 2022 ce 30 novembre. À cette occasion, l'écrivain et ancien journaliste de 63 ans était l'invité de Gilles Bouleau lors du 20h de TF1.

Zemmour a d’entrée de jeu accusé la politique menée par les présidents français de ces dernières décennies, n’hésitant pas à pointer leur (in) action comme étant la principale responsable des exacerbations actuelles des Français. "Ce sont eux qui mettent le feu en ne faisant rien depuis 30-40 ans."

Eric Zemmour a également utilisé l’actualité du jour pour servir son programme politique. Pour le candidat à la présidentielle, Joséphine Baker est un "bon exemple" d’intégration des étrangers en France. "Elle avait un prénom français et surtout, c’est l’exemple même de la réussite du modèle de l’assimilation à l’ancienne."

L’ancien éditorialiste a adopté la communication d’un candidat à la présidentielle. "Je ne suis plus le journaliste, l’écrivain. Je suis candidat à la présidentielle", a-t-il lancé. Une communication montrée comme une main tendue aux femmes, jugées plus hostiles à son discours. "Ma mue est faite et je pense que ma candidature est celle qui défend le mieux les femmes."

Il n’a d’ailleurs pas hésité à sortir l’un de ses sujets phares, la méfiance à l’égard de l’islamisme, pour démontrer qu’il était le meilleur candidat pour "défendre les femmes". "Qu’est-ce qui, aujourd’hui, menace les femmes? Qu’est-ce qui veut les voiler? Qu’est-ce qui menace les libertés des femmes? Le danger, pour les femmes, ce n’est pas un hypothétique patriarcat blanc."

Quant à sa vidéo de candidature, Eric Zemmour n’a pas caché y avoir fait référence au général de Gaulle. Le candidat compare même son projet politique à ce que "voulait faire" l’ancien chef d’État français. "Continuer l’histoire millénaire de la France avec des moyens techniques, technologiques les plus modernes", a-t-il commenté.

Les plus consultés depuis 24h