Extrême droite à l’armée: "Des ‘warnings’n’ont pas été suivis"

La présentation du rapport de Serge Lipszyc sur l’infiltration de l’extrême droite à l’armée et dans certains services publics semble avoir fait mouche.

Emmanuel Huet
Extrême droite à l’armée: "Des ‘warnings’n’ont pas été suivis"
Serge Lipszyc a justifié devant les parlementaires ses déclarations sur la présence de militaires proches de l’extrême droite dans l’armée belge. ©ÉdA Mathieu Golinvaux

Le rapport de 27 pages de Serge Lipszyc a été passé sous toutes les coutures ce lundi après-midi. Le président du Comité R, le Comité permanent de contrôle des services de renseignements, devait présenter son rapport sur la menace d’extrême droite en Belgique et surtout faire la lumière sur ses déclarations.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...