Italie: nouvel allègement des mesures anti-Covid

Le gouvernement italien a décidé jeudi soir un nouvel allègement des mesures de lutte anti-Covid, dont une réouverture partielle des discothèques ou la possibilité pour les cinémas et théâtres d’accueillir les visiteurs à 100% de leurs capacités.

Italie: nouvel allègement des mesures anti-Covid

Les discothèques ne pourront en revanche accueillir en intérieur que 50% des clients par rapport à leur capacité maximale et à l’air libre 75%, a précisé Renato Brunetta, ministre de l’Administration publique, dans un communiqué.

Les événements sportifs se déroulant en extérieur pourront accueillir 75% du maximum prévu de spectateurs et en intérieur 60%.

Le pass sanitaire reste de toute façon obligatoire pour accéder à tous ces lieux.

Instauré en août pour les musées, les événements sportifs et les repas en intérieur au restaurant, le pass sanitaire comporte soit un certificat de vaccination, soit la preuve d’une guérison après avoir contracté le Covid-19, soit un test négatif.

Il y a trois semaines, le chef du gouvernement Mario Draghi avait annoncé son extension à partir du 15 octobre à tous les lieux de travail, avec une suspension sans paye pour les employés refusant de s’y soumettre.

Cette décision a encore renforcé la campagne vaccinale nationale.

A ce jour, selon les chiffres du ministère de la Santé, près de 80% de la population (79,67%) de plus de 12 ans est complètement vaccinée, ce chiffre dépassant les 84% en incluant les personnes qui ont reçu seulement une dose de vaccin.

L’Italie, le premier pays européen à avoir été touché par l’épidémie, a payé un lourd tribut avec plus de 130.000 morts.

© 2022 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

Les plus consultés depuis 24h