Il n’y a pas d’âge pour apprendre et partager

20 000 francophones sont abonnés à une université des aînés dont le rôle va bien au-delà de l’approfondissement des connaissances.

caroline desorbay
Il n’y a pas d’âge pour apprendre et partager
Les activités phares des universités de tous âges restent les conférences et les séminaires. ©Thaut Images – stock.adobe.com

Il n’y a pas de limite d’âge pour s’initier à la littérature américaine, aux neurosciences, à la méditation, au russe, à l’informatique ou au bridge. Contrairement à une idée largement répandue, les universités des aînés ou du temps libre ne sont pas réservées aux personnes retraitées.