Infirmiers spécialisés

Sur les conditions de travail déplorables est venue se greffer la grogne des infirmiers spécialisés qui dénoncent une perte de revenus à cause de la nouvelle classification de fonctions.

Cette revalorisation salariale de l’ensemble du personnel soignant pour un montant annuel de 500 millions d’euros (250 millions en 2021) entrera en vigueur le 1er juillet. «Ces nouveaux barèmes devraient rendre la profession plus attractive car les jeunes qui commencent seront mieux rémunérés, explique Yves Hellendorff (CNE). Les infirmiers spécialisés montent d’une catégorie par rapport au bachelier mais il est vrai que la courbe s’aplatit en fin de carrière et cela peut être moins intéressant pour quelques personnes. Mais celles-ci ont la possibilité de garder l’ancien barème et la prime qui va avec jusqu’à leur pension. On ne comprend pas leur réaction…»