Un jeune de 17 ans tué par arme blanche en région parisienne, un mineur interpellé

Un jeune homme de 17 ans a été tué par arme blanche mardi soir à Champigny-sur-Marne (Val-de-Marne) dans des «circonstances qui restent à établir», et trois personnes interpellées, dont un mineur.

Un jeune de 17 ans tué par arme blanche en région parisienne, un mineur interpellé

Le suspect est né en 2005, selon le parquet de Créteil contacté par l’AFP. Il a été interpellé peu après les faits en Seine-et-Marne, a indiqué une source policière.

Plus tard dans la soirée, deux autres interpellations en lien avec cette affaire ont eu lieu «pour des faits dont l’enchaînement doit encore être précisé», a indiqué à l’AFP le parquet, sans préciser l’âge de ces deux interpellés.

Le suspect vivait dans la même résidence que la victime, au Clos des Perroquets, d’après une autre source policière, ce que n’était pas en mesure de confirmer le parquet mardi soir. Le drame a eu lieu au pied d’un des immeubles de cette résidence.

La résidence du Clos des Perroquets, située dans la partie est de la commune de plus de 76.000 habitants, est décrite comme plutôt tranquille par le maire Laurent Jeanne: «c’est une petite résidence, avec des propriétaires, des locataires, il y a des petits problèmes mais pas dramatiques» habituellement.

«Pas de casier, ni de problème»

Le lycéen, scolarisé dans un établissement «sans problème» hors de Champigny-sur-Marne, n’avait «pas de casier judiciaire, ni de problème particulièrement connu», a assuré le maire qui s’est «longuement entretenu» avec les parents, pour qui «il n’y a pas un soupçon de conflit de quelque nature avec qui que ce soit».

Vendredi à Ivry-sur-Seine, ville du même département, Marjorie, 17 ans, a été mortellement poignardée par un adolescent de 14 ans, après une rivalité née sur les réseaux sociaux. Le suspect, qui a reconnu sa participation, a été mis en examen et placé en détention provisoire.

Début mars, à Champigny-sur-Marne, une violente rixe, à coups de poing et de couteaux, avait éclaté en pleine rue entre bandes de jeunes de quartiers différents de la ville et fait deux blessés graves.

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

Les plus consultés depuis 24h