L’accord avec le Maroc révisé?

En fin de mandat, Donald Trump a été très actif sur le plan diplomatique en parrainant la normalisation entre Israël et Bahreïn, les Émirats arabes unis, le Soudan, et pour finir, le Maroc.

P.L.

Moyennant la reconnaissance, par les États-Unis, de la souveraineté marocaine sur le territoire contesté du Sahara occidental. «Joe Biden est pressé de revenir sur cet accord par plusieurs leaders importants en matière de politique étrangère», explique Paul Sracic. «Et il le fera sûrement, car cette reconnaissance va à l’encontre de la politique américaine dans la région depuis plus de vingt ans», complète Tanguy Struye.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...