«On pourrait et on devrait tester plus»

À partir du 25 janvier, tous les contacts à haut risque devront être testés deux fois. Les voyageurs sont ciblés. Mais il faudrait détecter davantage les variants du virus.

«On pourrait et on devrait tester plus»
En moyenne, 3,6% des voyageurs arrivant en Belgique sont testés positifs. ©Photo News

Teste-t-on suffisamment en Belgique? Hier matin, le porte-parole de Sciensano se voulait rassurant: les principaux indicateurs de l'épidémie sont à la stabilisation ou la baisse. «On se trouve entre deux eaux. Ce qui peut nous réconforter, c'est que la situation n'est pas meilleure, loin de là, dans la plupart des pays qui nous entourent et que l'impact des vacances de Noël, en dehors de l'impact des retours, semble avoir été peu important», estimait Yves Van Laethem, évoquant un «équilibre précaire».