Données, coach privé, autonomie: ce que vaut la Garmin Forerunner 745

Imaginée par Garmin pour remplacer sa populaire 735 XT, la Forerunner 745 a tout pour séduire. Mais parvient-elle réellement à se faire place sur un marché de plus en plus dense et compétitif? Tentative de réponse.

A. Ma.
Données, coach privé, autonomie: ce que vaut la Garmin Forerunner 745
La Garmin Forerunner 745 offre de nombreuses possibilités à ses utilisateurs. ©Garmin

Après l'Instinct Solar et la Venus Sq, Garmin sort la Forerunner 745. Un modèle conçu à la fois pour succéder à la 735XT, toujours aussi prisée des coureurs à pied, et apporter quelques améliorations à la gamme américaine. Mais qu'en est-il réellement? Cette montre a-t-elle les qualités pour s'imposer sur le marché? Voici quelques éléments de réponse après un test mené pendant un mois.

1Une Forerunner au design «classique»

Premier constat: la Forerunner 745 ne révolutionne pas le genre. Que ce soit dans son look ou sa construction, elle ressemble (forcément) à l’ensemble des autres montres de la série Forerunner.

Reste que le design, tout en restant «classique», n’en est pas moins efficace. Mieux, la 745 renvoie une réelle impression de solidité malgré un poids plume (47 grammes) très appréciable.

Autre point fort, l’écran transflectif (qui, par définition, palie les problèmes de lisibilité lorsque la luminosité extérieure est trop importante) soulage toujours autant les yeux lors des sorties les plus longues ou techniques.

2Des données à foison

Comme souvent avec les montres plus haut de gamme de Garmin, la Forerunner 745 propose énormément de données et dispose de très nombreuses fonctions. Au point même qu’il est assez courant de se perdre dans les méandres du logiciel américain lors des premières utilisations.

Toutefois, à force de patience, la bête se laisse vite apprivoiser et dévoile tout son potentiel. Distance, durée, allure, altitude, fréquence cardiaque, oxymètre de pouls, VO2 max, suivi de stress.…Garmin le reconnaît la Forerunner 745 est clairement destinée aux (tri)athlètes obsédés des statistiques.

3Un entraîneur privé

Si la Forerunner 745 se démarque de toutes ses sœurs, c’est surtout grâce à son algorithme d’entraînement intelligent.

Concrètement, au bout de quelques séances et après avoir pris en compte vos différents paramètres, la nouvelle Garmin vous suggèrera les entraînements les plus adaptés à votre condition physique. D’un jour à l’autre, elle vous proposera donc de travailler votre endurance ou votre vitesse, par exemple.

De même qu’elle peut aussi vous soumettre un mode d’entraînement taillé pour la piste, la Forerunner 745 se transforme donc en un vrai coach privé. Un coach qui n’est toutefois pas trop intrusif puisqu’il est tout à fait possible de se passer de ses conseils et de suivre ses propres envies.

4Une autonomie décevante

Toutefois, bien qu’elle soit bourrée de qualités, la petite dernière de Garmin, qui donne aussi accès à une foule d’applications comme Garmin Pay, a un défaut important: son autonomie.

En effet, contrairement à la Forerunner 945 qui tient le coup pendant près de deux semaines, la 735XT qui résiste une dizaine de jours, ou encore la Forerunner 235, l’entrée de gamme, qui garde le cap pendant une grosse semaine, la 745 nécessite d’être rechargée au bout de 5 à 6 jours en moyenne.

Point positif, malgré tout: la Forerunner 745 se recharge entièrement en l’espace de 90 minutes.

5Une cartographie «light»

C’est une évidence mais il faut le rappeler: la Forerunner 745 est un peu moins complète que la 945 de la même gamme. Forcément, sa cartographie n’est donc pas aussi poussée.

Enfin, quelques lourdeurs dans la partie navigation sont à relever. Exemple avec son mode «Track Back» (un système intégré qui permet de revenir sur ses pas) qui demande pas mal de chipotages avant d’être activé.

Les plus consultés depuis 24h