Kamala Harris, «la première, mais pas la dernière»

Pour la première fois de leur histoire, les États-Unis vont avoir une femme à la vice-présidence. Kamala Harris ouvre la voie.

Philippe Leruth
Kamala Harris, «la première, mais pas la dernière»
En devenant la première vice-présidente des États-Unis, Kamala Harris en écrit l’histoire. ©AFP

En Inde, où son grand-père maternel est né, on a salué son élection par des pétards et des prières. Première femme à accéder à la vice-présidence des États-Unis, Kamala Harris a, dans son adresse inaugurale, rendu hommage aux générations de femmes «qui ont ouvert la voie» à cet événement, et a souligné qu'elle ne serait « pas la dernière» à ce poste.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...