«Un risque de dérapages violents»

Dans le climat ambiant, des incidents violents pourraient éclater après la proclamation de la victoire de Joe Biden.

Philippe Leruth
«Un risque de dérapages violents»
À Détroit, des partisans de Donald Trump ont réclamé la fin du dépouillement ©AFP

Pour l'instant, la bataille s'engage essentiellement sur le plan juridique. Dans une certaine confusion: le président sortant, Donald Trump, réclamait l'arrêt du dépouillement («Stop the counting!») dans un tweet rageur, mais un peu plus tard, son équipe de campagne précisait que les «bulletins non porteurs d'un cachet de la poste, arrivés par magie après le jour de l'élection» devaient être écartés parce que «illégitimes». «Mais une de mes craintes, c'est le risque de tension sociale», explique Tanguy Struye, Professeur à l'Université catholique de Louvain la Neuve, et à l'École Royale Militaire, spécialiste des États-Unis.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...