Le rapport des renseignements US sur l’ingérence russe en 5 points

Le rapport cosigné par la CIA, le FBI et le CIA a été publié dans une version amputée des informations classées secrètes. Voici les principales conclusions des services de renseignement américains.

Martin VANHECKE
Le rapport des renseignements US sur l’ingérence russe en 5 points
Poutine a-t-il fait en sorte que Trump soit élu? Le FBI, la CIA et la NSA le pensent. Trump relativise. ©AFP

Dans le rapport déposé le 29 décembre au président Obama et publié sur le web hier dans une version amputée des informations classées secrètes, le FBI et la CIA dénoncent avec certitude une «intention russe d'influencer l'élection présidentielle américaine» (et non l'impact de cette campagne d'influence russe, qui ne peut être prouvé à l'heure actuelle). La NSA est moins certaine et affiche une confiance modérée quant à ces conclusions. La nature des sources peut expliquer la divergence entre les trois agences: le FBI et la CIA se basent sur des sources humaines (en clair: des informations obtenues par des espions), alors que la NSA juge sur des signaux et indices tangibles (e-mails, surveillance téléphonique, etc.)