Contenu de partenaire

Échec scolaire: quelles causes ?

La Fédération Wallonie-Bruxelles reste championne du redoublement au niveau des pays de l’OCDE. A 15 ans, un enfant sur deux a déjà redoublé au moins une fois dans son parcours d’élève. Ce redoublement coûte cher à l’élève, mais aussi à la FWB: 10% de son budget enseignement…

Régie des Médias Régionaux
Échec scolaire: quelles causes ?

D’après les dernières études consacrées au sujet, le redoublement serait inefficace, voire pire, contre-productif. En effet, dans les systèmes qui pratiquent davantage le redoublement, tant en primaire qu’en secondaire, les inégalités liées à l’origine socioculturelle de l’élève sont plus marquées.

Quelles sont les principales causes de l’échec ?

1. Le manque de motivation. Les enfants peuvent être facilement tentés par des distractions s’ils manquent d’encadrement.

2. Un déficit intellectuel. Celui-ci représente un groupe minime d’élèves qui ne répondent pas aux exigences minimales du système d’éducation. Seulement 2% d’entre eux présentent des défauts dans leur capacité à traiter des concepts, des opérations ou d’autres données.

3. Des problèmes d’apprentissage. La dyslexie ou dyscalculie sont des troubles communs chez les enfants et représentent un grand nombre de cas d’échecs scolaires.

4. Des problèmes de vue. Aussi étrange que cela puisse paraître, les problèmes de vue sont la source d’un pourcentage élevé d’échecs.

5. Un contexte familial et socioculturel peu favorables. Les conditions de vie d’une personne influencent son niveau scolaire ou professionnel. Cependant, les enfants de parents de niveau supérieur n’obtiennent pas toujours de meilleures notes.

6. La compétence des professeurs. Comme dans tous les métiers, il y a de bons et de mauvais éléments. La clarté dans la transmission, l’attitude face à l’enfant et la gestion d’un groupe rendent les résultats meilleurs ou pires.

7. Le conditionnement de l’enfant. Celui-ci inclut l’exemple donné par les parents, mais aussi les relations avec la famille et les camarades. Il est également important de valoriser les réalisations des enfants et de leur démontrer à quel point réussir leurs études les aidera à préparer leur avenir.

8. Le matériel disponible. Selon l’étude "Pourquoi l’égalité est meilleure pour tous", de Richard Wilkinson et Kate Pickett, il existe une relation très étroite entre le niveau de pauvreté d’une communauté et le succès éducatif de ses enfants. En effet, pour préparer une présentation orale ou un examen, de bons outils de travail et un cadre approprié peuvent par exemple faire la différence.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...