À la télé ce mercredi soir: la voiture électrique en questions dans #Investigations sur La Une

Ce soir, sur La Une, #Investigation s’interroge sur la voiture électrique. Impact écologique, prix, recharge: tout sera passé au crible.

La Rédaction de L'Avenir
 La voiture électrique suscite encore de nombreuses questions auprès des usagers. #Investigations tente d’y répondre.
La voiture électrique suscite encore de nombreuses questions auprès des usagers. #Investigations tente d’y répondre. ©stock.adobe.com

Afin de diminuer les rejets de CO2, responsables du réchauffement climatique, l’Europe a décidé d’interdire la vente de toutes les voitures thermiques neuves (à moteur à combustion: diesel, essence, gaz et même hybride) dès 2035. La voiture électrique devient la solution évidente. La question n’est plus de savoir si le choix est judicieux, c’est trop tard, mais bien s’il est réaliste. Du côté des sociétés, on n’a pas attendu d’avoir la réponse: l’an dernier, huit des voitures de société les plus commandées en 2022 étaient électriques.

Empreinte écologique

Alors que le salon de l’auto de Bruxelles a ouvert ses portes le week-end dernier, le magazine #Investigation s’est penché sur la thématique de l’électrification du parc automobile et répondra aux nombreuses questions que soulève le dossier.

Comme par exemple celle de l’empreinte écologique de la voiture électrique. On sait que les batteries qui les composent sont gourmandes en matières premières rares (lithium, cobalt, nickel…) dont les gisements se trouvent le plus souvent en Afrique, en Russie, en Chine, en Australie, au Chili et au Brésil. Et que les conditions d’exploitation des mines dans ces pays sont loin des standards imposés par l’Europe. De quoi donner du grain à moudre aux opposants à la voiture électrique. Mais comme nous l’indiquions dans un article récent, des recherches sont en cours pour améliorer ces batteries, avec l’utilisation de sodium plutôt que de lithium. Et certains chercheurs planchent sur des voitures solaires, moins polluantes à fabriquer. Ce qui pourrait aussi résoudre la question de l’approvisionnement électrique. Car c’est l’une des autres grandes questions qui revient souvent lorsqu’on évoque le futur de l’automobile: la production électrique et le réseau seront-ils suffisants pour permettre à tout le monde de recharger son véhicule ? Les problématiques de l’autonomie et du prix élevé des voitures seront également abordées.

En seconde partie, le magazine d’enquête s’intéressera à un combustible de plus en plus utilisé en Belgique: le pellet. Un matériau qui n’est pas aussi "propre" qu’on ne le croit. En effet, les émissions de particules fines découlant de combustion du bois sont comparables à celles régénérées par le trafic routier. De même, la neutralité carbone du chauffage au bois et de ses dérivés relève plus du dogme que la réalité scientifique.

La Une, 20.20

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...