À la télé ce jeudi soir: un lycée pas comme les autres sur La Une

Voici une série bienveillante et positive tournée en immersion dans un lycée inclusif. Elle a récompensée au Festival de la fiction de La Rochelle.

A.VT.
 Valérie Karsenti partage le casting avec notamment Stéphane De Groodt qui joue le rôle du proviseur.
Valérie Karsenti partage le casting avec notamment Stéphane De Groodt qui joue le rôle du proviseur. ©Francois Roelants

La série Lycée Toulouse-Lautrec raconte la vie d’un lycée pas comme les autres. Un lycée qui accueille des élèves en situation de handicap, comme Marie-Antoinette, une pétillante tétraplégique, ou Charlie, atteinte d’une tumeur au cerveau. Mais aussi des élèves valides, comme Victoire, une jeune adolescente contrainte d’intégrer cet endroit hors norme pour suivre son frère épileptique et qui va, bien que réfractaire au départ, dépasser peu à peu ses préjugés.

Elle va y découvrir l’amitié, l’amour, la solidarité mais aussi l’humour, le courage et la force de tous ses camarades, ainsi que la dévotion et l’altruisme des parents et du corps enseignant.

C’est la jeune comédienne Chine Thybaud qui incarne l’adolescente de 17 ans.: "Au fil des épisodes, on finit par oublier le handicap, confie-t-elle à TF1 qui coproduit la série et qui la diffusera dès le lundi 9 janvier. J’avais eu la même sensation en regardant le film Intouchables. On s’aperçoit très vite en suivant les histoires de Lycée Toulouse Lautrec que la cohabitation entre les élèves est plus que possible. La série montre l’importance des établissements mixtes. Ce n’est pas normal que 99% des lycées ne soient pas accessibles aux personnes en situation de handicap et qu’ils soient réunis dans des établissements spécialisés. Cette mixité dès le début de la scolarité permettrait une meilleure appréhension de la différence".

Immersion

Cette série produite par Fanny Riedberger raconte sa propre histoire. Tournée dans le véritable lycée Toulouse-Lautrec à Vaucresson avec des comédiens valides et certains en situation de handicap.

Pour se préparer, Chine Thybaud raconte qu’elle a pu rencontrer la productrice, les autres comédiens, mais surtout vivre une semaine en immersion dans le Lycée Toulouse-Lautrec. "Il y a eu une semaine entière de répétition dans le lycée où j’ai fait la connaissance du personnel et des élèves actuellement scolarisés là-bas. Pendant tout le tournage, le lycée était en fonctionnement. La quasi-totalité des figurants sont des élèves ou d’anciens élèves. Certains personnels soignants ont également participé à la série. On a appris à cohabiter et finalement, quand j’arrivais le matin, j’avais tout simplement l’impression d’aller au lycée ! Cette immersion dans le réel se ressent dans la série. L’établissement Toulouse Lautrec est unique en France et montré comme il est au quotidien".

La Une, 20.20

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...