À la télé ce mercredi soir: Sheila et ses multiples vies

Dans " Sheila, toutes ces vies-là ", Sheila se livre avec sincérité sur ses 60 ans de carrière. À voir ce mercredi soir sur La Une.

M.U.
 Dans ce film de François Jougneau et Jean-Baptiste Erreca, Sheila a accepté de revenir sur 60 ans de carrière.
Dans ce film de François Jougneau et Jean-Baptiste Erreca, Sheila a accepté de revenir sur 60 ans de carrière. ©ELECTRON-LIBRE-PRODUCTIONS 

Ce soir, sur La Une, Sheila raconte Sheila. Sans concessions ni faux fuyants. Elle y évoque d’abord son enfance, où elle se passionne pour la musique – elle apprend le solfège et le piano dès l’âge de huit ans – et la danse, puis ses parents, qu’elle aide sur les marchés en vendant des bonbons dès l’âge de 14 ans.

Annie Chancel rêve d’être danseuse ou écuyère, mais elle doit abandonner ses rêves pour un diplôme de comptable.

En 1961, à l’âge de seize ans, elle rejoint les Guitares Brothers, groupe formé par Alain et Pierre Desplanches. Elle y reprend des titres des Chats Sauvages et de Petula Clark et se fait remarquer par le producteur Claude Carrère et Jacques Plait, directeur artistique chez Philips. Encore mineure à l’époque, ce sont ses parents qui signent son premier contrat. Son premier 45 Tours solo est publié le 13 novembre 1962 et s’intitule Sheila. Si ce n’est pas un gros succès, ce disque a le mérite de lui donner son nom d’artiste. Et en février 1963, la jeune chanteuse de 17 ans obtient son 1er hit avec L’école est finie. "C’est synonyme de perte de liberté, confiait-elle récemment dans Hep Taxi de Jérôme Collin. Je ne peux plus aller dans la rue, je ne peux plus aller dans un magasin sinon il y a un attroupement devant."

Elle devient l’idole des yé-yé. Entre studio d’enregistrement et scène, son rythme de vie devient infernal. Après s’être écroulée de fatigue sur scène en avril 1964, elle stoppe pendant un an. Interrogée par France Dimanche, elle indique se soigner avec des hormones mâles, ce qui risque "de [lui] donner une voix d’homme". Le titre "Sheila risque de devenir un homme" devient au fil des déformations "Sheila est un homme". La rumeur est lancée et ne s’arrêtera plus. "J’ai passé des jours et des jours enfermée chez mes parents, à pleurer", confiera-t-elle dans l’émission Le Divan animée par Marc Olivier Fogiel.

Sheila, toutes ces vies-là, c’est aussi un voyage dans le temps. Ce sont soixante ans de pop music, rythmés par de nombreuses archives, de films personnels, de tubes intemporels et d’illustrations signées Marc-Antoine Coulon. Mais aussi 60 ans de mode, au détour d’une légendaire garde-robe.

Ce sont enfin des témoignages d’amis et de compagnons de route, parmi lesquels Michel Drucker, Jean-Marie Périer, François Cluzet, André Manoukian mais aussi Nile Rodgers, qui a fait d’elle une star internationale au début des années 80, en pleine période disco.

La Une, 20.33

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...