À la télé ce lundi soir : devenir pompier de Paris, une formation à la dure

Devenir pompier de Paris, c’est le rêve de nombreux jeunes français. France 5 nous plonge dans la formation très dure pour l’atteindre.

-
 La réalisatrice a suivi six candidats aux profils fort différents. Un élève sur quatre n’ira pas au bout de la formation.
La réalisatrice a suivi six candidats aux profils fort différents. Un élève sur quatre n’ira pas au bout de la formation. ©© Grand Angle Productions

Si vous demandez à votre petit garçon quel métier il veut faire plus tard, il y a de grandes chances qu’il vous réponde "pompier". En France, la profession fait partie du tiercé de tête des métiers préférés des enfants, avec ceux d’instituteurs et de vétérinaire. Et chez nos voisins, s’il y a bien un corps de pompiers qui fait rêver les gamins, c’est celui des pompiers de Paris. Chaque année, 600 jeunes entre 18 et 25 ans sont sélectionnés pour intégrer leur école, réputée sévère. D’ailleurs, une recrue sur quatre n’ira pas au bout de cette formation militaire.

Pour France 5, la réalisatrice Aude Rouaux a suivi six d’entre eux aux parcours de vie différents: Timothé, Cassandra, Guy-Jordan, Arthur, Flavien et Thomas. Avant de pouvoir intégrer l’élite des soldats du feu, ils vont devoir en premier lieu apprendre la rigueur militaire et l’effort physique à outrance.

Encore enfants lors des attentats de Paris, le 13 novembre 2015, ils n’ont pas mesuré que leur engagement chez les pompiers de Paris les amènera, peut-être un jour, à faire face à un attentat meurtrier.

Pourtant, ce soir-là, ils étaient 430 à être mobilisés et à tenter de faire de leur mieux pour sauver un maximum de victimes, en respect de leur devise : "Sauver ou mourir". Cet événement dramatique - encore dans toutes les mémoires - a changé quelque peu la manière dont les hommes du feu sont formés. Désormais, on leur enseigne comment prioriser les victimes et comment leur parler.

Sur le terrain

Après les cours théoriques, place à la pratique. les futures nouvelles recrues vont devoir se confronter à la réalité du métier en partant une semaine en immersion dans différentes casernes parisiennes. Lors de leurs premières interventions, ils vont rapidement découvrir la pauvreté et la détresse sociale des habitants.

À l’issue des six mois de formation, la fatigue se fait sentir. Les doutes aussi. Les jeunes sapeurs sont-ils prêts à faire face, chaque jour, à la détresse? À risquer leur vie pour un salaire de 1750 euros par mois? À l’approche du dernier examen éliminatoire, Timothé, Cassandra, Guy-Jordan, Arthur, Flavien et Thomas vont devoir montrer qu’ils savent colmater une fuite de gaz, enfoncer une porte blindée, reconnaître un feu et monter à l’échelle en portant une victime. S’ils réussissent, ils deviendront alors les pompiers de Paris de demain.

France 5, à partir de 21.00 (4 épisodes)