«Familles nombreuses: leur vie en XXL»: pourquoi les Pellissard attaquent TF1 en justice

La famille Pellissard souhaite attaquer en justice la production de l’émission « Familles nombreuses : leur vie en XXL ». Pourquoi ? Amandine, la mère, s’explique.

La Rédaction de L'Avenir
 Amandine Pellissard et son mari portent plainte contre la production de l’émission «Familles nombreuses: leur vie en XXL».
Amandine Pellissard et son mari portent plainte contre la production de l’émission «Familles nombreuses: leur vie en XXL». ©YouTube

Un peu plus d’une semaine après avoir confirmé qu’elle comptait attaquer en justice la production de "Familles nombreuses: leur vie en XXL", l’émission diffusée quotidiennement sur TF1, la famille Pellissard en dit plus sur son initiative.

Dans une interview accordée à "Télé-Loisirs", Amandine Pellissard, la maman, explique vouloir attaquer Atlantis Television (qui produit aussi la "Star Academy" ou encore "The Voice") au pénal pour travail dissimulé, "notamment sur nos enfants", et aux prud’hommes "pour qualification des contrats parce que nous n’en avions pas".

"On ne signait que des autorisations de diffusion, comme un reportage avec un statut de témoin, précise la mère de famille. Dans un documentaire, tu fais des choses qu’il y ait une caméra ou pas. Il y a bien longtemps que nous n’étions plus dans ce registre-là."

Comme elle l’avait déjà dit sur un plateau de télévision, "plusieurs fois, on a failli arrêter", poursuit Amandine Pellissard. "Même eux nous l’avaient dit, ils ont fait une réunion de crise dans leur tour parce que ça n’allait plus. Mais comme la chaîne voulait absolument qu’on reste dans le programme, la production mettait de l’eau dans son vin et essayait de nous amadouer en nous disant qu’elle allait s’adapter. Dans les faits, ça partait en c***lles tout le temps."

Dans de précédentes interviews, la maman de huit enfants expliquait que l’équipe de tournage mettait aussi régulièrement en danger le confort de ses protégés. De plus, elle assure avoir été manipulée pour tourner des séquences alors qu’elle venait d’apprendre que deux bébés qu’elle attendait étaient décédés in utero.

De son côté, TF1 se dit "surpris" par les déclarations de la famille Pellissard. "Nous attendons d’en savoir plus, étant précisé que nous nous défendrons juridiquement si des accusations infondées devaient être formulées", avait sobrement déclaré la chaîne à "Télé-Loisirs" à la fin du mois d’octobre.