«MasterChef»: voici ce que deviennent les anciens vainqueurs

Alors que le concours « MasterChef » revient à l’antenne après 7 ans d’absence, voici ce que deviennent ses anciens lauréats.

A.Ma.
«MasterChef»: voici ce que deviennent les anciens vainqueurs
©TF1 (Illustration)

En attendant de voir quels candidats parviendront à briller dans la 6e saison de " MasterChef " lancée ce mardi soir sur France 2 et AB3, retour sur ce que sont devenus les cinq premiers vainqueurs de l’émission.

Saison 1 – Anne Alassane, deux restos mais…

Première gagnante du plus célèbre concours de cuisine pour amateurs, Anne Alassane est sans doute "la" candidate de l’émission française à avoir le mieux tiré profit de sa popularité soudaine. Six ans après avoir remporté "MasterChef", elle a ainsi ouvert son premier restaurant dans la région de Limoges en 2016: "Le Lanaud".

Forte d’une belle réputation, l’ancienne agricultrice - qui a écrit quatre livres de cuisine - a récidivé récemment en ouvrant un deuxième restaurant limousin, plus axé sur la gastronomie transalpine, en juillet: "La Tratorria Sainte-Anne".

Également à la tête d’un food-truck, Anne Alassane, qui a perdu deux enfants dans un incendie en 2012, se jette à corps perdu dans sa passion et emploie actuellement 17 salariés.

Saison 2 – Élisabeth Biscarrat, la spécialiste des desserts

À l’instar de ce qu’elle avait réalisé en finale de la saison 2, Élisabeth Biscarrat séduit désormais l’est de la France avec ses macarons.

Ancienne infirmière urgentiste, la quadragénaire a profité de sa victoire dans "MasterChef" pour suivre une formation et ouvrir sa propre pâtisserie dans le centre historique de Strasbourg en 2014.

Désormais à la tête de deux points de vente supplémentaire dans le Bas-Rhin, la cheffe d’entreprise, qui a publié deux livres sur les macarons et les recettes au chocolat, compte ouvrir un salon de thé dans les prochaines semaines. Avant, peut-être, de s’exporter en Île-de-France.

Saison 3 – Ludovic Dumont, «comme Rocky»

Vainqueur de la saison 3 de "MasterChef", Ludovic Dumont a attendu dix ans avant d’ouvrir son restaurant, "L’Ouvrière", situé à 15 kilomètres du Futuroscope, dans la Vienne.

"Je me suis formé pendant dix ans dans des bistrots, des gastronomiques, de l’hôtellerie de luxe, explique-t-il au "Parisien". Gagner l’émission ne signifie pas qu’on est pro. Il faut rester humble. Après avoir été dans la lumière des médias, j’ai fait comme Rocky: je me suis retiré pour m’entraîner."

Âgé de 46 ans, l’ancien ingénieur électronique séduit désormais ses clients (et les critiques gastronomiques) en mêlant produits locaux et déco scandinave.

Saison 4 – Marc Boissieux bien installé à Lyon

Élève modèle, le 4e "MasterChef" du PAF n’a pas tardé avant de se lancer. Deux ans après sa victoire, Marc Boissieux ouvrait déjà son restaurant ("L’Inattendu") à Lyon.

Très souvent complet, le bistronomique, où les saveurs asiatiques et sud-américaines s’entremêlent, rencontre son petit succès auprès des Lyonnais. Pour preuve, il est notamment référencé dans les guides culinaires.

Saison 5 – Khanh-Ly Huynh, la «MasterChef» de la cantine

Lauréate du concours télévisé en 2015, Khanh-Ly Huynh est la seule "MasterChef" à faire carrière à Paris. Ce qu’elle propose? Une cantine asiatique qui fait également café et épicerie dans le XIe arrondissement.

Depuis peu, l’ancienne vendeuse de montres de luxe a repris un commerce, juste en face de son restaurant. Une enseigne avec laquelle elle mise sur des plats à emporter à prix abordables.