Un générique TV dans le rétro: «Le renard à l’anneau d’or»

Si aujourd’hui certaines plateformes proposent l’option de le zapper, le générique reste un élément capital pour une série. Cet été, on revient sur la genèse de certains.

M.U.
Un générique TV dans le rétro: «Le renard à l’anneau d’or»
Diffusé pour la 1re fois en 1974, Le renard à l’anneau d’or est la 1re série en couleur tournée par la RTB.

En 1974, il n’y avait pas encore de Fonds série, mais cela n’empêche pas la RTB (sans F encore l’époque) de se lancer dans la coproduction (avec la télévision suisse et la Société Radio Canada) d’une série de six épisodes de 50 minutes.

Le renard à l’anneau d’or est l’adaptation du roman éponyme de l’auteur belge Nelly Kristink sorti en 1948 et couronné du prix Rossel.

Petit événement: il s’agit chez nous de la première série dramatique en couleur, réalisée par Tef Erhat. Le générique de fin est chanté par… Françoise Hardy, sur des paroles et une musique signée Georges Moustaki, musique que l’on retrouve sans parole dans le générique de début (ci-dessus). Contrairement à ce qui se faisait parfois à l’époque, la chanson ne sortira pas en disque. Mais Georges Moustaki publiera une version instrumentale sous le titre Lettre à Marianne en 1974. Françoise Hardy chantera aussi le générique de la série Cap des pins en 1998.

Du côté du casting, on retrouve notamment Patricia Lesieur, qui sera ensuite speakerine sur Antenne 2...

Le générique de fin