Un générique TV dans le rétro: «The Walking Dead»

Si aujourd’hui certaines plateformes proposent l’option de le zapper, le générique reste un élément capital pour une série. Cet été, on revient sur la genèse de certains.

M.U.

En dix saisons, la série Walking Dead, adaptée par Frank Darabont et Robert Kirkman de la BD du même nom, a connu plusieurs génériques.

Le premier, créé en 2010 a été conçu par Henry Hobson pour le studio Prologue Films (The Affair, Amercican Horror Story…). Pas de méchants zombies aux peaux en lambeau à l’horizon, mais on comprend assez vite à la vue des images qu’il semble ne plus y avoir de vie… Henry Hobson souhaitait illustrer les conséquences post-épidémie, avec des magasins vides et des rues désertes. Ce générique sera utilisé pour les deux premières saisons. Mais si les images changent, la musique reste. On la doit à Bear McCreary, qui a bossé sur Battlestar Galactica, Outlander, Black Sails… Elle intensifie le côté dramatique des images.

Le générique des saisons 3 et 4 a été réalisé par le studio YU + CO (The Bridge). Les images que l’on voit apparaître l’écran (une étoile de shérif dans la boue, des flèches dans un tronc…) sont plus métaphoriques. L’allusion aux zombies est plus directe, avec les images d’une tombe, d’un œil et d’une scie ensanglantés.