5 raisons de fuir Amazon Prime Video

La version belge du service de streaming d’Amazon est déplumée et décevante par rapport à ses concurrents.

Georges Lekeu
5 raisons de fuir Amazon Prime Video
Le catalogue belge d’Amazon Prime Video fait pâle figure par rapport à celui de Netflix. ©Capture d’écran

Aux USA, en Allemagne, en Inde ou encore au Japon, Amazon Prime Video est un concurrent féroce de Netflix.

Et en Belgique? Au cœur de notre minuscule marché, le service de streaming du marchand en ligne présente un visage très différent.

L'Amazon Prime Video belge est loin d'être aussi alléchant que son équivalent américain. Même la comparaison avec le voisin français est douloureuse.

Retrouvez ci-dessous 5 raisons de fuir la version belge d’Amazon Prime Video.

1.L'abonnement bridé

Sur papier, l'abonnement annuel Amazon Prime au prix unique de 49€ est intéressant… à condition de bénéficier d'un ensemble de services cohérents, satisfaisants, complémentaires.

Hélas, mille fois hélas, force est de constater que l'Amazon Prime belge est déplumé par rapport à son cousin français.

Premier exemple: Prime Music et ses «plus de 2 millions de titres à écouter sur vos appareils préférés». Ce petit Spotify est «disponible en France métropolitaine uniquement».

Deuxième exemple: la «livraison gratuite le soir même disponible dans les zones éligibles». Aucune ville belge n'intègre le cercle ferme des «zones éligibles».

Bref, à prix équivalent, le client belge hérite d'un Amazon Prime du pauvre.

 L’abonné belge Amazon Prime n’a pas droit au service complémentaire Prime Music et son catalogue de 2 millions de morceaux musicaux.
L’abonné belge Amazon Prime n’a pas droit au service complémentaire Prime Music et son catalogue de 2 millions de morceaux musicaux. ©Capture d’écran

2.Le catalogue restreint

La pauvreté de l'abonnement Amazon Prime se ressent également dans le catalogue Amazon Prime Video.

Il suffit par exemple de cliquer sur la catégorie Séries policières pour prendre conscience de l'ampleur du phénomène. En réponse à la requête, la plate-forme vous propose… 63 références.

En première intention, c'est déjà peu. Pire, les résultats sont artificiellement gonflés par la présence d'anomalies (le show automobile The Grand Tour) et des différentes saisons d'une seule et même série.

Quant aux séries exclusives Amazon Original, elles sont au nombre de… 40.

 La catégorie Séries policières est pauvre et truffée d’incohérences, comme la présence du show automobile The Grand Tour.
La catégorie Séries policières est pauvre et truffée d’incohérences, comme la présence du show automobile The Grand Tour. ©Capture d’écran

3.Les caprices des sous-titres

Netflix est intransigeant sur un point précis. Les sous-titres français sont systématiquement disponibles, même si la qualité de la traduction, de l'orthographe et/ou de la grammaire est souvent discutable.

Aussi surréaliste que cela puisse paraître, Amazon Prime Video est nettement plus laxiste à ce sujet. Il n'est pas rare qu'une série soit vierge du moindre sous-titrage francophone. Tant pis pour les malentendants et ceux qui privilégient la version originale.

Exemple marquant: les 9 saisons de The Office. Les 188 épisodes ne sont pas sous-titrés en français.

Le même sort est réservé à Monk, 30 Rock, Heroes ou encore Parenthood.

 Pas de sous-titres français pour la série américaine The Office.
Pas de sous-titres français pour la série américaine The Office. ©Capture d’écran

4.La disponibilité des saisons

Sur certaines séries, la disponibilité des différentes saisons est anarchique.

Exemple:NCIS. Dans un premier temps, l'interface d'Amazon Prime Video vous laisse croire que vous pouvez visionner les saisons 9, 10, 11, 12, 13, 16 et 17.

C'est râpé pour les 8 premières saisons. L'absence des saisons 14 et 15 crée un gouffre gênant. En cliquant sur les saisons 16 et 17, vous découvrez en fait que « Ce programme n'est pas disponible depuis votre zone géographique».

Ces désillusions sont courantes. Il n'est pas rare de cliquer sur une saison avant de découvrir qu'elle n'est tout simplement pas disponible en Belgique.

 La saison 16 de NCIS n’est pas disponible en Belgique, vous précise Amazon Prime Video au lieu de simplement la masquer.
La saison 16 de NCIS n’est pas disponible en Belgique, vous précise Amazon Prime Video au lieu de simplement la masquer. ©Capture d’écran

5.La publicité

C'est une drôle d'habitude. Amazon Prime Video adore injecter un spot publicitaire juste avant l'épisode ou le film que vous souhaitez visionner.

Certes, il est possible de zapper cette pub. Certes, Amazon se borne à promouvoir l'un de ses programmes. Ça n'en reste pas moins un parasite dans l'expérience du streaming payant habituellement libéré de toute forme d'entrave publicitaire.