Les singes prennent le pouvoir

Deuxième volet de la nouvelle trilogie consacrée à «La planète des singes», «L’affrontement» muscle le jeu avec efficacité.

Les singes  prennent le pouvoir
Jason Clarke a pris le relais de James Franco dans le rôle du «brave gars qui veut juste vivre en paix». ©WETA

Trois ans après le premier volet, prometteur, d'une trilogie flambant neuve, La planète des singes: l'affrontement, trouvait le chemin des salles à l'été 2014. Un film donc l'action reprenait dix ans après les événements qui avaient clôturé Les origines, sorti en 2011. Dix ans, aussi, après que le singe César se soit émancipé pour devenir le leader charismatique du royaume qu'il a bâti dans une certaine harmonie.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.