Iggy Pop, l’iguane devenu Phénix

Roi du punk, Iggy Pop a tout fait et parfois n’importe quoi. Mais à 75 ans, il prouve que les bonnes choses ne meurent jamais.

Fanny Guillaume
 Iggy Pop, 75 ans et déjà une centaine de vies à son actif.
Iggy Pop, 75 ans et déjà une centaine de vies à son actif. ©Jimmy Fontaine 

À 75 balais, Iggy Pop refuse d’abdiquer. Icône punk avec son groupe The Stooges, il a toujours refusé de se rhabiller quitte à devenir une caricature de son propre personnage. L’iguane rugueux avait pourtant eu tendance, une fois débarrassé de ses démons, à se satisfaire de peu, incarnant plutôt le gentil gecko de salon. Malléable à souhait, acceptant presque tout et n’importe quoi: duos improbables, reprises dans un français très hasardeux de Joe Dassin ou Henri Salvador… Pourtant, le revoici, requinqué et hurlant comme jamais.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...