Werchter Boutique 2022: Gorillaz a fermé la Boutique avec classe après la tornade Stromae

Gorillaz a eu la lourde tâche de maintenir le niveau après Stromae. Pas évident de remobiliser la foule après une telle gifle musicale et pourtant, Damon Albarn et son groupe y ont mis toute leur énergie.

Fanny Guillaume

+ LIREAUSSI: Au Graspop comme un sentiment de libération

Après un concert flamboyant de Stromae , l’ambiance est quelque peu retombée sur la plaine de Werchter.La foule (63000 personnes, tout de même) s’était visiblement déplacée pour assister aux retrouvailles du Maestro avec son public et a longtemps hésité à patienter encore une heure pour applaudir Damon Albarn et son groupe, Gorillaz.

Ceux qui ont préféré reprendre la route après le passage du Belge s’en sont un peu mordu les doigts.Tout de rose vêtu, Damon Albarn, visiblement heureux d’être là, a sorti l’artillerie lourde pour charmer Werchter et a donné de sa personne pour réchauffer l’atmosphère. N’hésitant pas à descendre plusieurs fois dans la foule, serrant les mains, faisant même la bise à certains, l’Anglais a d’ailleurs failli y laisser son bonnet.

Des musiciens géniaux

Sur scène, trois postes de percussions et batterie, deux claviers, un guitariste, un bassiste, des choristes…et des guests de renom! Car ce qui fait la spécificité de Gorillaz, hormis les avatars géniaux créés par Jamie Hewlett, ce sont les duos improbables imaginés par Damon Albarn.Ainsi, l’adorable Fatoumata Diawara a débarqué sur scène pour son Désolé .Le rappeur californien Bootie Brown a également rejoint la danse pour Stylo et le tube Dirty Harry et, à la surprise générale, De La Soul est arrivé pour enflammer l’incroyable Feel Good Inc. . Pas de quoi bouder son plaisir, donc.

 En constant changement, les visuels divulguent des messages entre banalités et scènes de fin du monde.
En constant changement, les visuels divulguent des messages entre banalités et scènes de fin du monde. ©EdA-Vincent Lorent

Les musiciens sont au top de leur forme, Damon Albarn passe du piano au mélodica puis à la guitare avec un plaisir non feint et le graphisme soigné vient mettre la touche finale à un set de haute volée.En fin de concert, le bougre de 54 ans démontre que Gorillaz n’a pas encore dit son dernier mot et dévoile un titre inédit ( Cracker Island )…La fin du monde est proche mais elle n’aura pas lieu sans que Gorillaz n’y apporte sa touche personnelle.

À LIRE AUSSI: Festivals : 2022, l’année de tous les dangers