L’Avenir était au Graspop à Dessel: comme un sentiment de libération

Le fidèle public du Graspop a fêté royalement le 25e anniversaire du festival qui effectuait son retour après deux éditions annulées. La plaine de Dessel a vibré.

Pierre Baugnée
 La chaleur samedi n’a pas empêché le déluge de feu et de décibels, pour le plus grand plaisir du public venu assister au concert de Korn.
La chaleur samedi n’a pas empêché le déluge de feu et de décibels, pour le plus grand plaisir du public venu assister au concert de Korn. ©GMM2022

La saison des gros festivals a commencé en fanfare ce week-end avec le Graspop. Quoique, "fanfare" n’est peut-être pas le terme approprié quand on évoque la déferlante de décibels qui a recouvert la plaine de Dessel du jeudi au dimanche. Quelque 52000 visiteurs par jour et cinq scènes, cela vous donne une petite idée de l’événement. Des visiteurs majoritairement habillés en noir alors que la canicule était annoncée, est-ce vraiment une bonne idée? Il en faut toutefois plus que cela pour effrayer le public de métalleux et cela d’autant qu’il était sevré après deux éditions annulées pour les raisons que vous connaissez.