Violoncelles et public reviennent au Reine Élisabeth

Le concours Reine Élisabeth, après deux années perturbées, reprend du service avec une édition consacrée au violoncelle qui débute aujourd’hui à Flagey.

 On suivra attentivement le parcours de la Belge Stéphanie Huang.
On suivra attentivement le parcours de la Belge Stéphanie Huang. ©A LAURIOL
Maud Duchenes

Chaque année, le mois de mai est synonyme de retour du concours instrumental le plus connu du grand public, le Reine Élisabeth. Il permet à de jeunes musiciens (moins de 30 ans) de se faire remarquer afin de commencer, espérons-le pour eux, une brillante carrière internationale.