Bernard Lavilliers: Le jour où l’écologie sera rentable pour les marchés, tout le monde en fera…" (interview)

Pour son 22e album studio, Bernard Lavilliers s’est rendu en Argentine. S’il chante Buenos Aires et ses "portenos" fatigués, il se penche aussi sur le monde et ses problèmes. Sans oublier de se rappeler Saint-Etienne, sa ville de cœur.

Marc Uytterhaeghe
Bernard Lavilliers: Le jour où l’écologie sera rentable pour les marchés, tout le monde en fera…" (interview)
©-Universal music

Pour son nouvel album Sous un soleil énorme, le baroudeur Bernard Lavilliers a posé ses valises en Argentine, avant de devoir rentrer, rattrapé par la pandémie mondiale. Cela ne l'a pas empêché de voyager depuis la France, en n'oubliant pas au détour d'un titre (Je tiens d'elle, en duo avec Terrenoire) d'évoquer ses racines stéphanoises. À 75 ans, il prouve qu'il reste l'un des boss de la chanson française.