Première mondiale pour l’OPRL

C’est à la découverte d’un compositeur quasiment oublié que nous emmène l’Orchestre philharmonique royal de Liège dans son dernier enregistrement: «Gabriel Dupont, Complete symphonic works».

M.G.
Première mondiale pour l’OPRL

Ce musicien français né à Caen en 1878 et mort de la tuberculose, à 36 ans à peine, est longtemps resté dans l’oubli. Il avait pourtant touché à presque tous les genres musicaux (dont quatre opéras) et avait même obtenu, en 1901, un second prix de Rome devant… Maurice Ravel. Depuis quelques années ses œuvres pour piano, ses mélodies et sa musique de chambre ont refait surface. On doit au musicologue liégeois Jérôme Lejeune, nouveau directeur du label Fuga Libera la redécouverte de son œuvre symphonique. Sous la baguette de Patrick Davin, l’OPRL propose ici en première mondiale une œuvre héritière d’un César Franck. A la croisée de la musique française «fin de siècle» et de celle de l’Allemagne de Wagner et Richard Strauss.