Madame rêve d’espoir

Huit ans depuis le dernier album de Karin Clercq. La revoilà avec «La boîte de Pandore». Et ça valait la peine d’attendre.

Audrey Verbist

Huit ans, c'est le cycle d'une relation. «On dit que ça dure huit ans et puis que, soit ça casse, soit ça continue.» Huit ans pour Karin Clercq, c'est le temps de faire un spectacle pour enfants, ou pour les plus grands, d'être une brune incendiaire dans un groupe de filles très rock, de jouer dans des films et des séries. Entre autres.