Un clip aux «propos abjects»

La justice française a ouvert mercredi une enquête pour « provocation publique à la commission d’un crime ou d’un délit » après la diffusion du clip d’un rappeur, Nick Conrad, appelant à «pendre les Blancs», qui a suscité un tollé, a annoncé le parquet.

Un clip  aux «propos abjects»
Le rappeur s’étonne de ne pas avoir été compris: son morceau est «une fable», a-t-il déclaré sur RTL.

Le clip, initialement visible sur YouTube qui l'a ensuite retiré, a été unanimement condamné par le gouvernement. Le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb a ainsi réprouvé « sans réserve ces propos abjects et ces attaques ignominieuses», soulignant que ses «services œuvr(aient) au retrait sans délai des contenus diffusés».