Des Girls in Hawaii à The XX, les débuts très costauds du Pukkel pop

Après une petite journée de prologue mercredi, le festival Pukkel pop a véritablement ouvert ses sur la plaine de Kiewit ce jeudi. Et les organisateurs avaient déjà programmé quelques gros noms.

On ne s’est pas ennuyé en ce premier jour de Pukkel Pop. Au contraire même. Les organisateurs avaient en effet programmé la journée la plus chargée pour la première journée du festival limbourgeois.

On a commencé la journée calmement, avec les Girls in Hawaii. Les Bruxelloisont désormais pris l’habitude de lancer leur nouvelle tournée du côté de la plaine de Kiewit. Alors qu’ils seront sur scène de l’Ancienne Belgique pour deux dates, dont la première est complète, début décembre, « Nocturne », leur nouvel album sortira le 29 septembre.

Plus loin, on découvrait l’envoutant Rnb de la jolie Abra. Pas le temps de traîner ensuite. On enchainait avec Petit Biscuit, Omar Souleyman, Vince Staples.

Et il était déjà l’heure de PJ Harvey. Comme elle en a la bonne habitude, après Werchter et une date à Forest national récemment, la talentueuse Polly Jean a enchaînées ses tubes à un rythme fou. On en a eu plus que pour notre argent. Comme à chaque fois, tout le monde est reparti conquis.

Après avoir annulé Dour, Solange, la sœur Beyoncé, grimpait sur la grande scène en début de soirée. On a écouté d’une oreille, du bout de la plaine, et on l’avoue, on n’a guère accroché. On a finalement préféré s’éloigner pour aller revoir Interpol qui fête les quinze ans de son album Turn on the bright lights par une tournée spéciale qui lui est consacrée. Là, aussi, c'était du sérieux.

Un coup d’œil à Ty Segall qui secoue le Club avec son rock garage. On passe ensuite notre tour sur Editors pour aller voir, une dernière fois, Moderat, qui a annoncé la fin de son parcours en septembre prochain. «Notre dernier show en Belgique», confirmaient-ils sur scène.

Gros dilemme en fin de soirée puisque les organisateurs ont programmé The XX et Mac Demarco au même moment. On écoutera finalement un peu des deux, avant de nous éclipser, après une journée bien remplie. On vous avait prévenu.