Youn Sun Nah: «She Moves On»

Same Girl, paru en 2010 et Lento en 2013 ont propulsé Youn Sun Nah au firmament des chanteuses de jazz: dotée d’une voix exceptionnelle et d’un sens du lyrisme raffiné, la déjà star dans son pays, la Corée, a bouleversé le public et les critiques.

J.G.
Youn Sun Nah:  «She Moves On»
©EdA

Après ces deux albums enregistrés avec des musiciens européens, la chanteuse coréenne s’adjoint aujourd’hui une équipe américaine de haut vol constituée de musiciens principalement liés à l’avant-garde new-yorkaise: Jamie Saft, claviériste, arrangeur et compositeur, le bassiste Brad Jones, le batteur Dan Rieser et le génial Marc Ribot à la guitare. Le répertoire se tourne vers la musique des années 60-70, une époque riche en création: Paul Simon – le She Moves On qui donne son titre à l’album –, Lou Reed, Joni Mitchell, Peter, Paul & Mary, Jimi Hendrix sont célébrés avec finesse, élégance et poésie, des pièces qui, outre la voix magique de Youn Sun Nah, mettent en relief, le claviériste acoustique et électrique, tout comme le guitariste Marc Ribot troublant de lyrisme sur No Other Name. Un petit bijou dont on ne se lasse pas.