«Night And Day»

Quand en 1932, la comédie musicale de Cole Porter Gay Divorce sort à Broadway, une mélodie sort du lot: Night And Day. Deux ans plus tard, le film avec Fred Astaire et Ginger Rogers consacre ce thème comme un des grands standards de la musique.

J.G.

Les orchestres de jazz s’emparent de ce morceau: Benny Goodman, Tommy Dorsey, Artie Shaw le mettent à leur répertoire, Django Reinhardt fait de même un peu plus tard, mais c’est la version de Frank Sinatra en 1942 qui fera le tour du monde, version qu’il renouvellera dans les années 50, 60 et 70! Et qui entraînera de nombreux chanteurs et chanteuses à l’inscrire dans leur répertoire.