10 Days Off: 10 jours, mais surtout 10 nuits

Les 10 Days off de Gand commencent ce week-end. Avec l’affiche électronique la plus intéressante de Belgique. Et la très belle salle du Vooruit pour abriter les festivaliers.

Julien Rensonnet
10 Days Off: 10 jours, mais surtout 10 nuits
richie.jpg ©Flickr – Creative Common – Caesar Sebastian

Il est rassurant de constater que le mot «star-system» reste aussi étranger au monde de la musique électronique qu’une couque de Dinant au palais d’un Gantois. Mis à part des épiphénomènes comme Daft Punk ou Justice et quelques impostures qu’on préfère taire, les géants du monde de la nuit peuvent sans problème se promener au pied de Saint-Bavon en pleines Gentse Feesten sans être reconnus.

C’est pourquoi des légendes de la techno comme Richie Hawtin, Matthew Herbert ou Étienne De Crécy reviennent effleurer les platines des 10 Days Off au fil des ans. C’est pourquoi les découvertes (on se réjouit d’entendre John Talabot, révélation espagnole 2012, ou Addison Groove, prince anglais du dubstep) y parsèment si élégamment l’affiche. C’est pourquoi y retrouver des Belges n’est pas exceptionnel. Et c’est pourquoi atteindre le premier rang du Vooruit lors du meilleur festival électronique belge reste moins risqué que de camper sur le frontstage de la grande scène de Werchter.

Car à Gand, on ne vient pas pour «en être» et frimer après en taguant ses photos sur Facebook: on vient pour vivre et ressentir le beat sous la peau, dans les tripes. Toute la nuit. Dix nuits durant.

+ 10 Days off de Gand, du 13 au 23juillet, Vooruit, Gand, 16€ par jour, 20€ sur place