Bloomstone Manor, charmant refuge victorien

Avec "Sous les étoiles de Bloomstone Manor", Mary Orchard signe un premier roman où science, féminisme et romance fusionnent.

Céline Fion
 Mary Orchard parle d’émancipation à travers les codes du roman historique.
Mary Orchard parle d’émancipation à travers les codes du roman historique. ©- 

Mary Orchard s’est lancée. Après dix années de travail dans des librairies, elle s’est autorisée à "passer de l’autre côté du décor", sous un pseudo qui fait un clin d’œil à L’homme du verger, d’Amanda Coplin. Et son premier roman, Sous les étoiles de Bloomstone Manor, s’est vite trouvé une belle place sur les tables de ses confrères.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...