Les meilleures histoires pour attendre Noël

Des pages captivantes, drôles et poétiques à tourner jusqu’à Noël en grignotant des biscuits près de la cheminée.

Fanny Guillaume

Pour patienter jusqu’à Noël, nous avons sélectionné des livres tendres, rigolos et poétiques pour des soirées pleines de rêverie.

+ DÉCOUVREZ UN NOUVEAU LIVRE CHAQUE JOUR AVEC NOTRE CALENDRIER DE L’AVENT

Les plus poétiques

Les meilleures histoires pour attendre Noël

« 24 décembre » d’Arthur Drouin

Un drôle de renne, une lapine débrouillarde et leurs quatre amis se débrouillent pour rassembler cheminée, chaussettes, sapin et décorations pour attirer le Père Noël…

De superbes dessins ponctués de rouge et une histoire à croquer.

Arthur Drouin et Geneviève Després (ill.), « 24 décembre », D’eux, 2 ans.

« Noël aux quatre vents » de Zemanel

À la veille de Noël, quatre oursons rêvent d’offrir un cadeau qui fera vraiment plaisir à leurs parents mais impossible pour eux de capturer le bleu de l’océan, la force du vent, la chaleur des rayons du soleil ou encore de décrocher la lune… Une tendre et poétique histoire pour les plus petits.

Zemanel et Émilie Michaud (ill.), « Noël aux quatre vents », Père Castor, 3 ans.

Les plus rigolos

Les meilleures histoires pour attendre Noël

« L’intégrale du Sacré Père Noël » de Raymond Briggs

Publiés il y a près de 50 ans, les deux albums de Raymond Briggs bénéficient d’une réédition anthologique. Et on se régale de cette bonne bouille de Père Noël et de ses aventures à l’humour piquant.

Raymond Briggs, « L’intégrale du Sacré Père Noël », Grasset Jeunesse, 3 ans.

« Il était une fois la chouette de Noël » de Daisy Bird

Une chouette minuscule nichée au creux d’un sapin immense se retrouve au Rockefeller Center de New York. Déracinée et secouée, elle retrouvera finalement une forêt rien que pour elle et se fera enfin un copain. De l’humour, une très belle mise en image pour un grand album un brin philosophique.

Daisy Bird et Anna Pirolli (ill.), « Il était une fois la chouette de Noël », Saltimbanque, 6 ans.

Les plus poétiques

Les meilleures histoires pour attendre Noël

« Une nuit » de Grégoire Solotareff

Par une nuit magique, réveillé par un petit bruit, un enfant suit un surprenant lutin et découvre une pièce peuplée de souvenirs… L’histoire est captivante et les illustrations généreuses et pleines de mystère. Un superbe album à lire à la lueur des bougies.

Grégoire Solotareff et Julien de Man, « Une nuit », L’école des loisirs, 6 ans.

Les meilleures histoires pour attendre Noël

« Par une nuit d’hiver » de Catherine Pallaro

Alors que la neige tombe sur la forêt, un petit moineau cherche un abri. Tous les arbres le chassent, sauf un… Une superbe version, à la peinture à l’huile, de ce conte sur la solidarité.

Catherine Pallaro, Hualing Xu (ill.), « Par une nuit d’hiver », Didier Jeunesse, 3 ans.

« Rendez-vous au Pôle Nord » de Polly Faber

Une petite renarde affamée trouve refuge auprès d’un vieux monsieur à la barbe blanche. Il lui faudra une année pour comprendre à qui elle a affaire… Une amitié évidente et des illustrations originales pour un album tout doux.

Polly Faber et Richard Jones (ill.), « Rendez-vous au Pôle Nord », Albin Michel Jeunesse, 3 ans.

Ados et jeunes adultes

Les meilleures histoires pour attendre Noël

Romance anti-bobards

Si vous n’en pouvez plus des petits et gros mensonges de fêtes de famille, tentez cette comédie romantique.

Deux inconnus s’y racontent leur secret dans le train qui quitte New York: elle a fait croire à sa famille qu’elle avait eu une grosse promotion, lui s’est fait engager comme (faux) gendre idéal pour épater la galerie.

Ce qu’ils ne savent pas encore, c’est qu’ils vont passer Noël ensemble…

Fanny DL, « Snowy Little Lies », Hugo Poche, 334 p.

Les meilleures histoires pour attendre Noël

Addictif casse-tête

Réunissez une famille dysfonctionnelle dans un manoir anglais avec 12 énigmes (inspirées des Twelve Days of Christmas), fermez à clé et regardez-les… s’entre-tuer !

Un roman bien british – qui ravira les fans de roman de Noël d’Agatha Christie – avec en bonus la possibilité pour le lecteur de s’attaquer lui aussi à des casse-tête.

Alexandra Benedict, « Petits meurtres à Endgame », Charleston, 448 p.

Les meilleures histoires pour attendre Noël

Humour (noir) de survie

Les fêtes font ressortir votre côté le plus misanthrope ? Vous devriez aimer Janet qui n’en peut plus de l’humanité et préfère se planquer dans un refuge pour chiens au milieu des bois.

Ses Noëls ne sont pas joyeux, mais ça lui va. Sauf que ça encombre ses proches, alors quand son médecin lui propose un antidépresseur surpuissant qui n’agirait que pour cette période maudite, elle cède. Et tout devient très très "joyeux" et décalé.

Parfait pour se détacher des diktats de la positivité à tout prix.

Lucie Britsch, « Happy Fucking Christmas, Chère Janet ! », 10/18, 312 p.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...