Lionel Duroy part vers l’est à vélo, et pour ensuite « Disparaître »

De son voyage à bicyclette jusqu’à la mer Noire, Lionel Duroy a ramené un roman où ses quatre enfants occupent une place de choix.

Michel PAQUOT
 Comme le héros de son roman, Lionel Duroy a traversé une partie de l’Europe centrale à vélo.
Comme le héros de son roman, Lionel Duroy a traversé une partie de l’Europe centrale à vélo. ©Bridgeman Images 

Voir Stalingrad et puis disparaître. En effet, en enfourchant son vélo avec l’idée de gagner la ville russe (aujourd’hui Volgograd) célèbre pour sa résistance à l’armée hitlérienne en 1942-43, Augustin, le double romanesque de Lionel Duroy, "n’envisage pas de revenir".

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.