Olivier Guez publie «Le Grand Tour»: «Il existe une identité européenne»

Dans un livre épais, « Le Grand Tour », Olivier Guez a réuni les textes de 27 écrivains européens. La contribution belge est signée Lize Spit.

Michel PAQUOT
 Né en 1974, Olivier Guez est notamment l’auteur de «La disparition de Joseph Mengele», prix Renaudot en 2017..
Né en 1974, Olivier Guez est notamment l’auteur de «La disparition de Joseph Mengele», prix Renaudot en 2017.. ©© JF PAGA 

"Depuis les années 50, nous bâtissons un édifice monumental en oubliant d’en consolider les fondations ", écrit Olivier Guez dans la préface. Les fondations, c’est la culture européenne, et c’est pour pallier ce manque que le journaliste et essayiste a demandé à un écrivain représentant chacun des pays de l’Union européenne d’écrire un texte autour d’un lieu évoquant la culture ou l’histoire de l’Europe. Le résultat, façonné par autant de femmes que d’hommes de générations et " d’arrière-mondes " différents, forme une " anthologie cosmopolite contre l’oubli et l’effacement ". Dont le titre, Le Grand Tour, renvoie au voyage à travers le continent auquel se livraient au XVIIIe siècle les jeunes aristocrates pour parfaire leur éducation. L’ouvrage se veut une petite pierre apportée à l’édifice européen qui, s’il ne progresse pas, " finira par s’écrouler ".