L’or perdu de Léopold III

Au début de la 2e Guerre mondiale, la Belgique de Léopold III a confié 200 tonnes d’or à la France pour éviter qu’il tombe entre les mains de l’Allemagne nazie. Un mauvais calcul. Et un épisode rocambolesque, avec l’Afrique pour décor, raconté dans « L’or des Belges ».

Michaël Degré
 Le duo Philippe Guillaume-Pierre Boisserie s’intéresse à un événement peu connu de notre Histoire, en y apportant un brin de fiction.
Le duo Philippe Guillaume-Pierre Boisserie s’intéresse à un événement peu connu de notre Histoire, en y apportant un brin de fiction. ©Dargaud

Philippe Guillaume est, avec Pierre Boisserie, un grand spécialiste des intrigues financières en bande dessinée. On lui doit Dantès , une version moderne et revisitée du Comte de Montecristo , La Banque ou, plus près de nous, Le banquier du Reich . Une passion née de sa collaboration passée aux Échos où, alors qu’il était encore journaliste, il tenait une rubrique consacrée… au neuvième art.