Philippe Besson: confidences dans le huis clos d’un train de nuit

Dix personnages filent dans un train de nuit. Tous n’arriveront pas. Un suspense dans l’atmosphère feutrée des couchettes.

interview : Audrey Verbist

"Dans les trains de nuit, on dit des trucs qu'on ne dirait pas autrement", résume un des personnages de Paris-Briançon. Un lieu clos où le temps semble suspendu, propice aux confidences, aux complicités, le temps d'un voyage, drapé dans l'obscurité feutrée de la nuit. C'est là que Philippe Besson a choisi d'installer son intrigue où tous les personnages n'arriveront pas à destination…