Des raisons de ne plus aimer les hommes

Prisonnière d’une relation toxique, l’héroïne du roman d’Isabelle Le Nouvel construit comme un thriller voit resurgir des terreurs enfantines.

Michel PAQUOT

On a du mal à accoler le terme "thriller" au premier roman de l'actrice et auteure de théâtre Isabelle Le Nouvel, même si son titre, La femme qui n'aimait plus les hommes, est évidemment un clin d'œil au premier volet de Millénium, Les hommes qui n'aimaient pas les femmes. Car on ne voudrait pas qu'en mettant l'accent sur son suspense, pourtant réel, on étouffe sa thématique qui lui confère sa puissance et son importance.