Sylvie Ohayon : "Un homme, ça se remplace, pas un enfant"

"Bonne à (re)marier", c'est le troisième roman de Sylvie Ohayon. Un roman dans lequel elle poursuit son histoire, entre une vie professionnelle qui l'ennuie et un mari qui la trompe.

Jacques Duchateau
Sylvie Ohayon : "Un homme, ça se remplace, pas un enfant"
Sylvie Ohayon ©Jacques DUCHATEAU

Dans la vie comme dans ses romans, Sylvie Ohayon fait le grand écart entre deux mondes : la cité des 4.000 (la Courneuve) où elle a grandi et les beaux salons du 8ème arrondissement où elle vit désormais une vie de petite-bourgeoise qu'elle assume complètement. Ses deux précédents romans, "Papa was not a rolling stone" et "Les bourgeoises", nous ont permis de découvrir le parcours atypique de cette ado effrontée des cités devenue une star de la publicité et une femme et mère de famille accomplie. Jusqu'à ce que son mari fasse voler en éclats ses rêves petits-bourgeois et qu'elle soit obligée d'affronter un divorce et une garde-alternée. Deux étapes de la vie qu'elle n'avait pas vraiment prévues.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.