Adamek ne terminera pas ses deux derniers romans

Il était malade mais il espérait bien terminer ce qu’il avait en cours. Ce ne sera pas possible. André-Marcel Adamek est mort hier. Il avait 65 ans.

Marie-Françoise Gihousse
Adamek ne terminera pas ses deux derniers romans
Adamek.JPG

«Si j'avais deux mois de rémission, je pourrais terminer mon roman. » Voici un peu plus d'un mois alors qu'il rencontrait Christian Libens, le co-directeur de Plumes du coq, aux éditions Weyrich, André-Marcel Adamek espérait encore pouvoir terminer le roman qu'il avait entamé pour cette toute nouvelle collection. « Mais, nous confiait hier bouleversé Christian Libens, le roman en restera à la page 52. Jamais il ne pourra terminer cette histoire qui se passait en Ardennes et mettait en scène un bûcheron, un homme du terroir. » Un roman qui devait paraître au printemps. L'auteur belge, largement traduit à l'étranger, n'aura pas non plus le temps de terminer un « polar local » qu'il avait également entrepris pour un autre éditeur belge, Luc Pire. Il avouait pourtant que c'était l'écriture qui le maintenait en vie. Mais le crabe a fini par avoir le dessus.